Actualités

Assemblée Générale 2020

Si tout va bien, la nouvelle Assemblée Générale est prévue le jeudi 15 octobre 2020 à la salle des fêtes de Cazaux, suivi d'un repas.

Respectez les consignes pour vous et nous protéger.

Le Bureau

Fermeture de l'Amicale

L'Amicale sera ferméedu 3 juillet au 31 aout 2020

Les mails, le téléphone et le courrier seront relevés normalement.

Espérant vous retrouver en bonne santé à la rentrée.

Le Bureau

C'est une première depuis 1945. Le défilé de nos troupes, hommage à nos soldats, sera remplacé cette année par celui, ô combien mérité, rendu aux valeureux soldats des services de santé, eu égard au véritable héroïsme dont ont fait preuve beaucoup des leurs, les militaires ayant fait leur part.
Va-t-on, à l'avenir faire évoluer, dans la forme, les cérémonies de notre fête nationale ? Pour cette année, la décision a été prise pour cause de corona virus. On peut le comprendre.
Le défilé du 14 juillet date de 1880. Il a été instauré pour ressouder notre Nation traumatisée et affaiblie par la guerre et la défaite de 1870 : l'Allemagne de Bismark annexant l'Alsace et une partie de la Lorraine, la France avait alors perdu 14 470 km2, 1694 communes, 1,6 million habitants, 20 % de son potentiel minier et sidérurgique ainsi que la liaison par canaux entre le canal de l'Est et le canal du Rhône au Rhin.
Place de la Concorde, la statue de la ville de Strasbourg est restée bandée de noir jusqu'en 1914. C'est donc en 1880 que les Républicains d'alors, n'acceptant pas la mutilation de la France, ont instauré le premier défilé militaire symbolique de : "On ne touche pas au territoire de notre Patrie".
En ces temps de féminisation, notons que c'est en 1886, qu'une femme, cantinière au 131ème Régiment d'Infanterie, figure pour la première fois dans le défilé.
Véritable institution héritée de la Révolution et de la République Française, ce défilé, symbole du mariage de la Nation avec son Armée, rendu d'autant plus nécessaire depuis la fin du Service Militaire, est particulièrement important pour notre cohésion : comparable à nul autre, il voit, une fois l'an, la Nation se rapprocher de son Armée.
Notre Nation, a perdu 40 % de son industrie. Elle prend encore rang au "concert des nations" grâce à son siège au Conseil de Sécurité, à sa dissuasion nucléaire, mais aussi, grâce à son Armée conventionnelle, seule véritable force en Europe, mais qui part au combat avec les yeux et les oreilles américaines.
Notre indépendance électronique devrait donc, comme dans d'autres domaines de la Défense, appeler fortement l'attention des décideurs au vu de tous les dangers qui se font jour.
«Il y a un soutien à avoir avec notre Armée. Ce soutien doit être inaliénable. Il n'y a pas à négocier. Aujourd'hui nous sommes en danger. Au Mali, nous défendons toute l'Europe.» (Marc Menant, sur Cnews)
« La France s'est faite à coups d'épées » disait de Gaulle et si l'on compte encore un peu dans ce monde dangereux aux alliances géopolitiques à géométries rapidement variables, c'est encore à nos Forces Armées et de sécurité que l'on le doit.
Ne les dédaignons pas.

CW

 

« C'est assez émouvant pour moi de finir en tête des troupes... C’est mon cinquième défilé sur les Champs Elysées, le quatrième au sol puisque j'ai pu en vivre un en l'air, en tant que pilote. Au sol cette année, tous les corps de la base étaient représentés : fusiliers-commandos, mécaniciens, personnel navigant, personnels administratifs, pompiers, logisticiens, chauffeurs, armuriers... la BA 120 était représentée au complet ! »
Colonel Thiebaut commandant la BA 120.
Très émouvant pour nous aussi, les Anciens.