Actualités

Assemblée Générale 2020

Si tout va bien, la nouvelle Assemblée Générale est prévue le jeudi 15 octobre 2020 à la salle des fêtes de Cazaux, suivi d'un repas.

Respectez les consignes pour vous et nous protéger.

Le Bureau

Fermeture de l'Amicale

L'Amicale sera ferméedu 3 juillet au 31 aout 2020

Les mails, le téléphone et le courrier seront relevés normalement.

Espérant vous retrouver en bonne santé à la rentrée.

Le Bureau

Engagé depuis longtemps dans l'Armée des "Papis Boomers", j'ai toujours rempli, jusque là, mes devoirs civiques et moraux vis-à-vis de ma famille et de mon pays.
Quatre-vingts coups ont déjà sonné à mon horloge et, comme pas mal des mes camarades qui ne sont pas, non plus, de la première jeunesse, je suis blessé par les messages de l'épisode Covid 19 diffusés sur toutes nos ondes et dans toute la Presse.
Infantilisants, ils recommandent au vieux que je suis (par manque de tests et de masques, il faut le souligner), de rester cloîtrer pour ne pas répandre cette peste dont nous sommes porteurs : je ne suis pas contaminé, mais je sème le virus !
S'agissant de mon mental, encore en excellente santé, je ne fais donc pas partie des vieux-sages-disciplinés, présentés à la télé, prêts à accepter ces discours, pour le coup, discriminatoires. Ce genre de catéchisme, sans cesse rabâché, issu du détestable principe de précaution, aggravé ici par l'esprit bobo et l'info à sensation, me conduit donc à me rebiffer.
Je revendique mon âge. Je ne suis pas sénile. Je raisonne normalement. Et s'il faut, sans ostracisme envers les vieux, lutter contre ce virus en portant le masque et en faisant les gestes barrière, je peux l'entendre et m'y conformer sans aucun problème.
Pour l'avenir après Covid, 200 artistes du showbiz déclarent « qu'il semble inenvisageable de revenir à la normale ». Mais cette caste "des milieux autorisés" (recadrée en son temps par Coluche), qui a déjà tout, ignore tout du petit peuple. Ces inconnus, qui n'ont jamais été invités à fouler le tapis rouge de Cannes, ces derniers de cordée qui ont tenu la France à bout de bras pendant le confinement souvent au péril de leur vie. Eux, ils n'aspirent qu'à une chose : revenir à la normale pour avoir du travail afin de nourrir décemment leurs familles.
Concernant les personnels de Santé : chapeau bas et respect. Ils ont travaillé dans les pires conditions d'insécurité par manque de tout. Jusqu'aux sacs poubelles qui leur ont servi de blouse pour se protéger. Certains n'y auront pas survécu, ne survivront pas ou verront leur capital santé diminué. Comme nos soldats au combat ils se sont battus et bien battus, mais on ne fait pas la guerre sans arme. La logistique ça ne s'improvise pas. Les stocks de matériels et produits névralgiques indispensables à la sécurité d'un pays, ça se prévoit en quantités et en organisation.
Que l'on ne s'y trompe pas, les "bravos de 20 heures" résonnant de tous les balcons de France n'étaient destinés qu'aux soldats du front, pas aux généraux, dépassés par les évènements.
Dans tout ce fatras, nous les vieux, nous sommes encore là. Et heureusement, car imaginez les Associations sans les vieux : ce serait comme la transition écologique sans subvention ! Dans les Associations, 90% des membres actifs sont des retraités, même dans des domaines où le physique prévaut. Que dire des Association à but caritatif, Restos du coeur, Banques alimentaires, et multiples autres...
Nous les vieux, lorsque nous le pouvons, nous aidons nos enfants et petits-enfants en étude, chômage et assurons quelques fois aussi la garde des petits enfants pour permettre aux jeunes parents de travailler sans avoir des frais prohibitifs…
Nous les vieux, nous allons au resto, souvent en famille. Nous allons au théâtre, au cinéma et pendant les saisons creuses nous faisons vivre le tourisme...
Mais l'érosion de nos pensions et/ou de nos retraites grève l'aide que nous pouvions apporter à nos enfants et freine également, au plan économique, les dépenses que nous pouvions faire dans de nombreux domaines.
Pour en terminer, une dernière observation.
Question : qui est venu à notre secours… l'Europe ? La Chine ? L'Oncle Sam ? Tatie Angela ?…
« Aide toi et le Ciel t'aidera » : c'est toujours d'actualité.

Jacques Bize