Actualités

Loto du samedi 10 décembre 2022

Venez nombreux le samedi 10 décembre 2022 à la salle des fêtes de Cazaux. Ouverture des portes à 19 heures. Nombreux lots.

L'Amicale organise son loto annuel.

Lire la suite...

La France Mutualiste

Prochaine permanence de France Mutualiste à l'Amicale mardi 15 novembre 2022.
Sur rendez-vous

Lire la suite...

Contact Bordeaux Métropole

Notre nouveau contact sur Bordeaux et environ.

Monsieur Jean RIGUET

0636478566

nano.riguetATorange.fr

Aux feux.

1949

En ce 4ème été caniculaire, les incendies sévissent dès le printemps dans les départements du Lot et Garonne, des Landes et de la Gironde. Au 18 août, les feux ont déjà brûlé 100 000 ha de forêts.
19 et 20 août, aux portes de Bordeaux, ce sera avec 82 victimes et 52 000 ha détruits, l'incendie le plus meurtrier que la France ait connu. Le 24 sera décrété deuil national.
Dès la catastrophe, des mesures sont prises. Le bilan est trop lourd. Plus jamais ça !... Avec la création de casernes de pompiers forestiers équipées de matériels modernes, on aménage de larges pare-feux, des réseaux de miradors et de citernes en forêt. Tout ceci dans une France ruinée par 5 ans de guerre qui, dans un élan national sans précédent, va concourir à son redressement.
Puis les années passent. Le social devient prioritaire au détriment des budgets d'investissement et de défense. En 2020, la crise "COVID" révélera au grand public la profondeur du mal : l'extrême pauvreté de nos moyens de défenses, malgré un gouffre abyssal de 3 000 milliards de dette. Or, seule la défense d'un pays peut assurer la pérennité de son indépendance et de sa liberté : liberté de décider notamment de son avenir. L'Armée, les Forces de l'Ordre, mais aussi, l'énergie, l'industrie, les organismes de santé, de transports… y concourent.

« Quand un pays victime d'une agression comme l'Ukraine voit ses villes détruites et sa population mourir sous les bombardements, alors il mesure combien les petites querelles politiciennes sur le montant de la retraite ou la fiscalité sur le carburant sont dérisoires ».
Association pour le Soutien des Armées de la France. ( ASAF).

« La défense ! C'est la première raison d'être de l'État. Il n'y peut manquer sans se détruire lui-même ».
Charles de Gaulle.

*****

Professeurs, policiers, militaires, pompiers et personnels de santé, ont donc pour mission d'assurer, chacun dans leur rôle, notre sécurité et notre défense.
Crachats, insultes, "caillassage" et toute action violente contre eux devraient, immédiatement, recevoir la lourde sanction qui s'impose car ils doivent être respectés sans aucune réserve par l'ensemble des Français.
Dès lors, comment tolérer que des personnels qui instruisent, soignent et assurent notre sécurité, œuvrent "la peur au ventre" dans la crainte de réactions violentes à leur encontre, avec semble-t-il, le sentiment de ne pas être suffisamment soutenus par leur hiérarchie ?
« Intolérable ! » « Inacceptable ! », clament à l'envi nos élus, nos Associations combattantes et autres. C'est bien ! Mais il faut passer de l'intention à l'action car, sans autre réaction, on tolère de fait que les agents de l'État soient injuriés, tabassés, tués.
Allons-nous avoir le courage de réagir vraiment ?

Jean Boulade

 

Télécharger le Bulletin n°118