Actualités

Danser sur les vagues

Ce 4e opus de Marie-José ABLANCOURT, épouse d'un membre de l'amicale et une des rédactrices dans notre bulletin, peut être acheté soit sur : www.edilivre.com

Lire la suite...

La France Mutualiste

Prochaine permanence de France Mutualiste à l'Amicale mardi 18 juin 2024.
Sur rendez-vous

Lire la suite...

Au sein de la Direction Générale à l'Armement (DGA), depuis 2019, la Gujanaise Sophie Adenot, seule femme pilote d’essais en vol expérimental sur hélicoptère, opère au Centre d'Essai en Vol de Cazaux.
Lieutenant-colonel à 38 ans, Sophie, la tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre raconte : « Les essais en vol, c'était mon rêve de petite fille ». Sans doute, les histoires que lui racontait son grand-père, mécanicien dans l’aéronautique, y sont pour quelque chose. Certitude qu’elle confirme en se rappelant toutes les biographies qu’elle a dévorées.
« J’ai lu beaucoup de biographies d’aviatrices et de femmes scientifiques pionnières : Maryse Hilsz, Marie Curie, Claudie Haigneré…J’ai toujours été fascinée par les hélicoptères. J’ai testé un peu l’avion de tourisme quand j’étais élève ingénieure, j’ai même passé mon brevet de pilote privé, mais sitôt que j’ai mis le pied dans un hélicoptère, j’ai compris que c’était dans cette voie que je voulais m’orienter ». C’est au cœur de l’Armée de l’Air qu’elle va atteindre cet objectif.
Pendant 12 ans, elle participera à des missions dans des escadrons opérationnels pour la recherche et le sauvetage au combat, notamment en Afghanistan...
En 2017, après sa sélection à l’École du personnel navigant d’essais et de réception (EPNER), elle devient la première femme pilote d’essais expérimental d’hélicoptères. La France en compte 12 au sein de la DGA entre Istres et Cazaux.
Depuis 1955, la seule autre femme française était Jacqueline Auriol qui avait obtenu cette qualification.
Extraits de l'article de "La Dépêche du Bassin" de Fabienne Amozigh.
Avec nos remerciements.

(LR)